Rtbf
Curiosité,  Dance Swing,  News

Une visite à la RTBF

Vers la fin du mois de novembre 2022, nous avons été invités sur l’un des plateaux de la RTBF pour enregistrer un nouveau spectacle de danse… Après presque 4 mois, nous sommes enfin passés à l’antenne sur LA UNE !

Laissez-nous vous raconter un peu comment s’est déroulée cette visite à la RTBF!

Le premier appel

Tout commence par un coup de téléphone, au mauvais moment du mauvais soir…

Je descendais d’un bus de la STIB, me disputant avec le chauffeur car il n’avait ouvert que la petite porte et j’étais avec la poussette d’Abigail (qui dormait)… En plus, à cause de je ne sais quoi, tout le quartier autour les institutions étaient bloquées et j’étais en retard pour l’installation de la deuxième soirée de la saison à la Jazz Station

Quoi qu’il en soit… Le téléphone sonne, je réponds et la personne à l’autre bout n’entend pas (à cause du déchargement des écouteurs)

Je réponds alors à l’ancienne (d’une main 😉 et j’arrive enfin à parler à la gentille dame qui m’explique le projet, qu’il y aura encore des appels téléphoniques, des rendez-vous, et des tournages à faire !

J’accepte vite sans savoir exactement ce que c’est (mais j’avais une soirée à organiser 😉 !

L'interview

Après un échange de messages, le concept du projet m’est mieux expliqué

 »DANSES »

une série de capsules vidéo (15) mettant en vedette une danse différente à chaque fois et qui vit de la passion pour cette danse spécifique !

Génial, j’aime beaucoup l’idée !

Nous fixons un rendez-vous téléphonique pour des explications complémentaires et pour un entretien qui servira de guide lors de l’entretien vidéo réel (le jour du tournage).

Après quelques jours, c’est l’heure de l’entretien.

Le journaliste chargé de me poser les questions m’informe que la séance ne sera pas longue et que nous devrions avoir terminé en 30 minutes…

Tout commence par les classiques questions  »informatives », comme d’où tu viens, quel âge as-tu, quelle nationalité as-tu (car l’accent ne trahit pas 😉 et pourquoi vis-tu à Paris ?

Première surprise… Ils pensaient avoir contacté un couple de danseurs installés à Paris, ok..

Dissipons le malentendu, qui les a fait très plaisir car il n’y aurait pas eu de frais de transport (ahahaha), et poursuivons l’interview.

Première question sérieuse

« Comment as-tu commencé à danser ? « 

Et là commence l’histoire de nos vies (la mienne et celle d’Ale), une histoire qui commence au début des années 90 pour arriver à aujourd’hui, en passant par différents styles et danses, des compétitions (et des victoires) nationaux et internationaux, des moments d’abandon de la danse, jusqu’à revenons à l’histoire récente (celle du Swing) qui a commencé en 2009

Bien sûr avec divers rebondissements, déménagements, nouvelles villes, pays et langues !

Bref, à la fin de la première question on était déjà au téléphone depuis 40 minutes 😛 !

L’interview se poursuit très bien et sereinement, j’imagine aussi grâce à mes réponses plus courtes !

Après environ 1h30 d’interview, la journaliste me dit qu’elle a  »suffisamment » d’informations pour donner une trace à ceux qui nous poseront les questions pendant l’enregistrement, j’ai juste le temps de lui demander une chose.. .

« Excusez-moi, j’aimerais savoir comment vous nous avez trouvés et surtout pourquoi n’avez-vous pas contacté les écoles Swing locales ? »

La réponse a été rapide et précise et cela m’a fait un immense plaisir

« En gros, nous avons fait une simple recherche sur Google et éliminé les 3-4 premiers résultats, ceux qui se dirigeaient vers les écoles, car nous voulions quelqu’un qui était vraiment passionné par ce qu’il fait. Et puisque votre site (saxandale.info ed) était le suivant dans la recherche j’ai jeté un coup d’oeil, j’ai vu ton parcours et je me suis dit que seules les personnes passionnées à 200% pouvaient voyager autant et s’engager autant, et j’avais raison après t’avoir écouté… »

Quelques photos de notre tournage

Le jour J

Le rendez-vous de tournage a eu lieu après quelques semaines et ce fut une expérience formidable !

Réalisateur et techniciens professionnels et très sympas, ils nous ont mis à l’aise dès le début, nous avons commencé par l’interview (presque une heure de retard à cause d’une panne de la machine à fumée) et, mis à part le bruit des avions qui nous a interrompu pendant presque toute la séance ça s’est très bien passé !

Nous avons surpris tout le monde car nous étions complètement à l’aise en répondant aux questions en souriant,

voix forte et rapide, voire trop rapide… En fait j’ai dû répondre plusieurs fois aux mêmes questions car j’ai parlé trop vite (étrange, n’est-ce pas ?)

dans tous les cas, nous terminons notre entretien et commençons à danser sur la chorégraphie que nous avions préparée. Tout continue de manière optimale, la machine à fumée fonctionne 😉 et toute l’équipe est satisfaite !

Je peux vous assurer que lorsque nous avons vu les premières vidéos au ralenti nous nous sommes dit…

 »Je veux ceci!!!! »

c’est incroyablement beau (et utile) de pouvoir se regarder au ralenti, on voit tous les détails (bons et moins bons) que l’on ne verrait pas à vitesse normale…

Mais dans l’ensemble, nous avons été très satisfaits !

Voici la vidéo finale

Pour conclure on peut dire que toute l’expérience a été vraiment intéressante, on espère que cet intérêt pour la danse en général (pas seulement pour le Lindy Hop) pourra donner un coup de boost à toutes les écoles, cours, soirées que nous (et ceux comme nous) sommes organiser avec effort, amour et passion!

Parce que nous sommes sûrs que le monde serait meilleur si nous dansions un peu plus !

Je vous invite à regarder les autres artistes (cliquez ici) qui ont participé au programme, vous y trouverez sûrement votre  »bonheur en mouvement ».

Au revoir et à la prochaine!

Sax
Suivez-moi
Les derniers articles par Sax (tout voir)
5 1 Vote
Article Rating
Abonnez-vous
Prévenez-moi
guest
0 Commenti
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
0
J'aimerais savoir vos pensées, s'il vous plaît commentez.x